Maroc : la plus ancienne bibliothèque du monde ouverte au grand public

Maroc : la plus ancienne bibliothèque du monde ouverte au grand public

L’ex-université Al Quaraouiyine, qui héberge aujourd’hui une mosquée et une bibliothèque inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO, rouvre ses portes.

Fondée en 859 dans la médina de Fès au Maroc, la mosquée a été construite sous les ordres de Fatima al-Fihri - fille d’un riche marchand. À l’origine, elle partageait son espace avec une université et une bibliothèque. Jusqu’ici la bibliothèque et la mosquée avaient été maintenues, tandis que l’université avait été déplacée dans d’autres locaux. Après des années de rénovation qui ont condamné l’accès de la bibliothèque - seuls les chercheurs y avaient accès -, elle rouvre aujourd’hui ses portes, après une sérieuse remise en forme.

L’architecte Aziza Chaouni, ainsi que l’association TED Fellow, ont été choisis par le ministère de la Culture marocain pour réhabiliter les lieux. L’enjeu est colossal : non seulement cette bibliothèque est considérée comme la plus ancienne du monde, mais elle contient quelque 24 000 ouvrages et 4 000 manuscrits d’une grande valeur. À l’époque de sa création, il y aurait eu plus de 25 000 reliques, dont l’Evangile de Marc, traduit en Arabe au XIIe siècle, le Traité de médecine d’Ibn Tofail ou encore une copie du Traité d’astronomie sur le déplacement de Jupiter.

Compte tenu, également, du mauvais état des certains espaces, matériaux et éléments de décoration, cette restauration était un défi. La première phase de restauration a débuté en 2004. La seconde ayant commencé en 2012, elle vient de s’achever. Initialement réservée aux chercheurs, la bibliothèque s’ouvre désormais à un plus large public, reçu dans une nouvelle organisation de l’espace : salle de lecture, salle de conférence, laboratoire de restauration des manuscrits, collection de livres rares, espace d’expositions sous la coupole, nouveaux bureaux administratifs et cafétéria.

Marie Fouquet