Turquie : 29 maisons d'édition victimes de la dérive autoritaire

Turquie : 29 maisons d'édition victimes de la dérive autoritaire

Depuis la tentative de coup d’État par l’armée en Turquie le 15 juillet qui a fait 270 morts, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan a imposé des mesures répressives et s’en prend désormais à la presse et à l’édition. Il demande la fermeture de 29 maisons d'édition par décret.

En pleine dérive autoritaire, le gouvernement a demandé par décret le 27 juillet la fermeture de 131 entreprises de presse et d’édition :  16 chaînes de télévision, 23 radios, 45 journaux, 3 agences d'information, 15 revues, et 29 maisons d'éditions. Le gouvernement justifie ces fermetures comme « des mesures nécessaires dues à l'état d'urgence et à des régulations relatives aux institutions ». 

Le site bianet.org  a publié le nom des entreprises visées, dont les éditions :

Altın Burç, Burak Basın Yayın, Define, Dolunay Eğitim, Giresun Basın Yayın, Gonca, Gülyurdu, GYV, Işık Akademi, Işık Özel Eğitim, Işık, İklim Basım Yayın Pazarlama, Kaydırak, Kaynak, Kervan Basın, Kuşak, Muştu, Nil, Rehber, Sürat Basım Yayın Reklâmcılık, Sütun, Şahdamar, Ufuk Basın Yayın Haber Ajans Pazarlama, Ufuk Yayınları, Waşanxaneya Nil, Yay Basın Dağıtım Paz. Reklâmcılık, Yeni Akademi,Yitik Hazine, Zambak Basım Yayın Eğitim Turizm. (BK/TK)

Dans son communiqué, l'Association des éditeurs turcs (Turkish Publishers Association)  déplore : «La fermeture de 29 maisons d'édition et la fermeture potentielle d'autres comporte le risque de violations des droits de l'homme, l'étouffement des libertés de pensée et d'expression, mais également des pertes financières et morales irréparables».

Elle s’inquiète du risque de faillites  qu’encourent ces maisons d’édition dont les employés vont « sans raisons criminelles, seront privés de leurs droits, de leurs emplois et de leurs salaires ». 

Sur Twitter, les tweets dénoncent l'indifférence face à l'événement :

Enrica Sartori

Lire nos articles sur la littérature turque

Lire notre grand entretien avec Orhan Pamuk, prix Nobel de littérature

Photo : le président turc Recep Tayyip Erdogan ©ADEM ALTAN/AFP