Orhan Pamuk condamné pour ses propos sur le génocide arménien

Le Prix Nobel de littérature Orhan Pamuk devra payer 6000 livres de compensation totale à cinq personnes pour avoir déclaré en février 2005 : « Les Turcs ont tué 30000 Kurdes et un million d’Arméniens sur cette terre ».

L’écrivain a été poursuivi en justice, accusé « d’avoir mis en accusation le peuple turc ». La cour de Sisli d’Istanbul a décidé que Pamuk devait payer des compensations aux plaignants. Cette même cour avait au départ rejeté la plainte soutenant que « les plaignants sont simplement des individus de la nation turque » et qu’ainsi il était impossible d’accepter que ces droits individuels avaient été violés. Orhan Pamuk a quinze jours pour faire appel de cette décision.