Amnésie identitaire

Amnésie identitaire

Rkvaa devra choisir entre deux cultures, deux langues, pour simplifier sa double vie.

Vous ne savez plus qui vous êtes. Pas de panique : on a glissé dans votre sac deux passeports, deux trousseaux de clés et une lingette rince-doigts. Vous faites votre entrée dans Double nationalité, très maquillée. En jupe courte et chemisier sans manches, vous enfoncez vos escarpins dans un tapis très doux entre les présentoirs à parfums, à mascaras et à saucissons. Les boutiques d'aéroport pratiquent l'ellipse à l'étalage, et la Franco-Hongroise Nina Yargekov use de la deuxième personne du pluriel comme procédé narratif.

L'héroïne a perdu la mémoire. Coup de chance, l'époque en a en stock : « Vous consultez vos comptes bancaires, vous payez votre loyer, vous récupérez le ...

Réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous