Antonythasan Jesuthasan et Clémentine V.-Baron, Shoba, itinéraire d'un réfugié

Antonythasan Jesuthasan et Clémentine V.-Baron, Shoba, itinéraire d'un réfugié

Avant de devenir l'acteur de Dheepan, le film de Jacques Audiard, il s'appelait Sheba. Né sur une petite île du Sri Lanka, il a participé à la rébellion des Tigres tamouls, puis s'est épris d'une fille qui n'était ni de son ethnie ni de sa caste, a été torturé, s'est retrouvé réfugié politique en Thaïlande - où il a sombré dans l'alcoolisme - avant de rallier Paris, de jouer au cinéma puis de retrouver sa vie précaire (« la seule différence, c'est que je n'ose plus frauder dans le RER »). Son récit, recueilli par Clémentine Baron , est une fenêtre ouverte sur les raisons et les parcours de ces réfugiés que les discours officiels tendent à changer en abstraction.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous