Céline, DE L'ÉCRIVAIN À L'ACTIVISTE

Céline, DE L'ÉCRIVAIN À L'ACTIVISTE

Tout lecteur de Céline qui ne s'est pas arrêté à Voyage au bout de la nuit, mais a fait le pénible effort de lire Bagatelles pour un massacre (1937), voire L'École des cadavres (1938), connaît les éructations de l'écrivain contre les Juifs, les « Nègres » et les Asiatiques, à l'instar de celle-ci, qui du moins ne manque pas d'énergie : « Désinfection ! Nettoyage ! Une seule race en France : l'Aryenne ! [...] Les Juifs, hybrides afro-asiatiques, quart, demi-nègres et proche-orientaux [...] n'ont rien à faire dans ce pays. Ils doivent foutre le camp. [...] Nous nous débarrasserons des Juifs, ou bien nous crèverons des Juifs, par guerres, hybridations burlesques, n ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous