CECI N'EST PAS UNE CRITIQUE

CECI N'EST PAS UNE CRITIQUE

ON NE DOIT PAS S'EN PRIVER :

Kronos, Witold Gombrowicz, traduit du polonais par Malgorzata Smorag-Goldberg, annoté par Rita Gombrowicz et la traductrice, préface de Yann Moix (Stock). Le diariste synthétise l'essentiel pour s'en souvenir plus tard, mais il ne reste plus que nous.

Exils arméniens. Du Caucase à Paris, 1920-1945, Anouche Kunth (Belin). Le tragique déracinement des migrants qui n'habitent plus à l'adresse indiquée.

Oscar Wilde en Amérique, Oscar Wilde, édition présentée et traduite de l'anglais par François Dupuigrenet Desroussilles (Bartillat). Un choix ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous