Critique

Joyce Carol Oates

Joyce Carol Oates renoue avec l'inspiration gothique de La Légende de Bloodsmoor. À l'université de Princeton dans les années 1980, un historien prétend percer le mystère d'une série d'événements tragiques.

Une chanteuse de cabaret à la dérive, aux abords d'une autoroute du Nord, un ouvrier agricole solitaire dans le Cantal : de saisissantes « vies minuscules », par deux romanciers.

Une vente aux enchères de la garde robe de Greta Garbo inspire à Nelly Kaprièlian un ovni littéraire.

Sans crier gare, les éditions José Corti publient un roman inachevé de Julien Gracq, qui prolonge le monde déployé dans Le Rivage des Syrtes.

Serge Joncour

Un modeste romancier parisien, en résidence d'écriture dans un bourg du Morvan, joue les détectives.

Murakami

Si vous goûtez la prose de Murakami pour son symbolisme vague et son fantastique désenchanté, L'Incolore Tsukuru Tazaki comblera vos attentes.

Éric Reinhardt

Rentrée littéraire. L’auteur du Système Victoria fait d’une épouse bafouée la belle héroïne d’un récit aussi empathique qu’ambitieux.

Rentrée littéraire. Pour son dernier roman, L’Homme de la montagne, Joyce Maynard s’est emparée d’un fait-divers de 1979 en Californie du Nord. L'enquête policière des meurtres de femmes en série est prétexte à un livre empreint de nostalgie.

Rentrée littéraire. Depuis la parution en France du Ciel de Bay City en 2009, puis des Derniers Jours de Smokey Nelson en 2012, la renommée d’écrivaine virtuose de Catherine Mavrikakis a dépassé le Québec où elle enseigne à l’université de Montréal. 

Rentrée littéraire. Une jeune femme indépendante, des orphelins mutiques et violents, un meurtrier pervers, de grands espaces américains…  À l'orée de la nuit de Charles Frazier promet une longue « nuit du chasseur ».