Victor Pouchet, Pourquoi les oiseaux meurent

Victor Pouchet, Pourquoi les oiseaux meurent

Tombés du ciel

En Normandie, il pleut des oiseaux. Le narrateur, le seul à s'émouvoir du phénomène, s'y rend en péniche, par la Seine. Un river-trip introspectif.

C'est une pluie d'oiseaux qui s'est abattue en Normandie. Avec un tel point de départ, il y a, pour un écrivain, matière à de nombreuses grandiloquences, un ferment littéraire pour laisser enfler quelques clichés bibliques ou faire vibrer des trémolos apocalyptiques. Tournant le dos à cette pente de surenchères, Victor Pouchet cherche un sens de la mesure : face à ce qui semble être un monde détraqué où il peut pleuvoir des oiseaux dans l'indifférence générale, son narrateur - qui se trouve être l'écrivain en personne - part en quête d'une explication. Remontant la Seine sur une péniche afin d'atteindre le champ où sont tombés les volatiles, le primo-romancier laisse sa plume tanguer au r ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous