Isabelle Duquesnoy, L'Embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard

Isabelle Duquesnoy, L'Embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard

Cadavres exquis

Dans le Paris révolutionnaire, un embaumeur de génie pouponne les dépouilles et charrie un lot de lourds secrets. Entre polar et roman historique, ce livre est un travail d'orfèvre suave et macabre qui a enthousiasmé le réalisateur de 37°2 le matin.

En cette foisonnante rentrée littéraire, L'Embaumeur ou L'Odieuse Confession de Victor Renard, obsidienne noire aux brillantes facettes, est un livre aussi fascinant qu'envoûtant. Sous la plume exigeante et impitoyable d'Isabelle Duquesnoy, nous découvrons Victor Renard, singulier personnage, qui nous emporte dans sa lugubre industrie pour notre plus grand plaisir.

Victor Renard, pour échapper à une mère abusive autant qu'intrusive, La Pâqueline, se réfugie, après le décès de son père, dans le monde des morts pour tenter d'apprendre à vivre et à aimer. Curieuse manière d'être, étrange parcours que celui de cet homme mal aimé qui s'initie, auprès de maître Joulia, l'embaume ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous