Kaouther Adimi, Nos richesses

Kaouther Adimi, Nos richesses

Le roman d'un éditeur

Dans ce troisième roman, des personnages fictifs gravitent aujourd'hui à Alger autour d'une ancienne librairie : celle fondée en 1936 par Edmond Charlot, éditeur de la France libre sous l'Occupation, qui publia entre autres Camus et exposa Bonnard.

Le livre s'ouvre sur une carte postale d'Alger datée de 2017. D'emblée, on est proche de la mer, sous le soleil aveuglant. Les premières pages nous font participer à la recherche de l'ancienne librairie Les Vraies Richesses, ouverte en 1936 par Edmond Charlot (1915-2004). Son nom provient d'un essai de Jean Giono qui célèbre le vent, les ruisseaux et les fleuves. Edmond Charlot, 21 ans, considère les livres comme des fruits et légumes. La nourriture spirituelle en guise d'alimentation générale. Le slogan de la librairie y va franco : « Des jeunes, par des jeunes, pour des jeunes ». Une façon de combattre le conformisme ambiant. Le local, de sept mètres sur quatre, est bourré de livres neu ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous