Peter Handke, Essai sur le fou de champignons

Peter Handke, Essai sur le fou de champignons

Le promeneur solitaire

L'écrivain clôt sa série des « Essais » en évoquant la passion des champignons, et avant tout de leur cueillette : suivant les pérégrinations d'un avocat mycophile, la description minutieuse d'un rituel quasi religieux et d'une multitude de sensations infimes.

On retrouve l'acuité visuelle de Peter Handke dans Essai sur le fou de champignons, sous-titré Une histoire en soi. Ce nouvel ouvrage est le dernier volet d'un polyptyque qui comprend : Essai sur la fatigue (1989), Essai sur le juke-box (1990), Essai sur la journée réussie (1991) et Essai sur le Lieu Tranquille (2012). Cet ensemble est consacré à l'exploration du quotidien, le cœur de l'oeuvre de l'écrivain autrichien. Un livre sur les champignons, cela paraît bête comme chou, mais à y regarder de plus près, c'est exceptionnel. Comme Fernando Pessoa, Peter Handke est un badaud de lui-même. Le narrateur d'Essai sur le fou de champig ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous