Michel Zink, L'humiliation, le Moyen-Âge et nous

Michel Zink, L'humiliation, le Moyen-Âge et nous

... et les paradoxes du rabaissement

Humiliation et humilité : le Moyen Âge ne cesse d'aller et venir entre ces deux termes selon MICHEL ZINK. Sollicitant des sources très diverses, l'historien déploie ce dilemme, avec lequel nous n'en avons vraisemblablement pas fini.

De l'injure à domicile à l'opprobre publique, il y a bie n des manières de mettre à mal la dignité de chacun. Grande pourvoyeuse de blessures symboliques, l'humiliation est le pire qui puisse advenir : déconsidération à ses propres yeux et à ceux des autres. De plus, être témoin d'une humiliation infligée à autrui déclenche une identification, causée par la peur et l'empathie, dans un indécidable mélange des deux. Mais sa soeur l'humilité (toutes deux ont pour père l'humus, la terre, en latin) reste en théorie un idéal de vertu qui devrait en toutes circonstances régler nos conduites. Dans notre biotope où la réussite individuelle est l'aboutissement d'une vie bonne, on observe a ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous