Zygmunt Bauman, Le Présent liquide. Peurs sociales et obsessions sécuritaires & La Vie liquide & Babel

Zygmunt Bauman, Le Présent liquide. Peurs sociales et obsessions sécuritaires & La Vie liquide & Babel

À l'ère de la liquidation générale

Récemment disparu, le théoricien était devenu une figure célèbre de la pensée critique. Sa grande intuition : l'accélération des rythmes économiques et sociaux rend « liquides » les collectivités mais aussi la vie personnelle, qui ne peuvent plus compter sur aucune structure durable.

Lorsque meurt un intellectuel, plusieurs questions s'élèvent dans le cortège des lecteurs, familiers ou pas de son oeuvre. Ai-je manqué quelque chose ? Quelle est l'ampleur de son héritage ? Où a-t-il fait école ? Dans le cas de Zygmunt Bauman, disparu au début de l'année, ces questions prennent une importance inaccoutumée car, malgré une réputation mondiale, le succès de son oeuvre - partiellement traduite en France - reste loin de la valeur de sa pensée. La raison ? Ses travaux relèvent d'une discipline qui n'a presque pas de représentants chez nous. Les Britanniques l'appellent la social theory ; il est commode de traduire ce terme par « sociologie » ; et c'est là le début d'u ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous