Descente sous Subutex

Descente sous Subutex

Virginie Despentes clôt cet été la saga du disquaire errant, Vernon Subutex, qui aura entre-temps croisé tous les désarrois de la France contemporaine. Au terme du voyage, le bilan est à la fois doux et rude : Subutex a fédéré autour de lui une communauté hétéroclite, a priori capable de dépasser tous les clivages. Ceux-ci ressurgissent pourtant et mettent à mal l'apaisante utopie.

Après être entrée en littérature en lâchant une bombe sur la société française - le roman Baise-moi -, Virginie Despentes travaillerait-elle à la réparer ? C'est la question que se pose le lecteur de Vernon Subutex, qui, après avoir dévoré les deux premiers tomes de cette enthousiasmante série, parvient au mitan du très attendu troisième et dernier volume. Petit récapitulatif : ancien rockeur devenu disquaire, Vernon Subutex perdait son travail et son logement dans le premier volume et s'en allait chercher asile chez ses amis de jeunesse. Bientôt, cette quête de domicile provisoire tournait à une visite pleine d'empathie de tous les étages de la société française, du tra ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous