Islam

Islam

Un triste tropisme pour Lévi-Strauss

Dans Tristes Tropiques, l'ethnologue formulait sans fard son « antipathie » à l'égard de la confession musulmane, selon lui fondamentalement repliée sur elle-même. Ce passage provocateur mêle observations inattendues et mauvaise foi.

Des textes classiques pour éclairer notre lecture actuelle de l'islam, il n'en manque pas. Privilégier le grand livre de Claude Lévi-Strauss pour en isoler quelques pages, ce n'est pas seulement surprenant car inattendu : c'est aussi passer pour provocateur, surtout un demi-siècle après sa publication, à une époque rongée par le principe de précaution, la bien-pensance et le politiquement correct. Ces fameux passages ne sont pas inconnus, mais méconnus. Régulièrement évoqués, rarement commentés. On sent comme une gêne chez ses admirateurs. Bien qu'il fût totem, il n'est pas devenu tabou. L'intellectuel a maintes fois été dénoncé pour son antihumanisme alors qu'il voulait fonder les droits ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous