Eichmann, les racines du mal

Eichmann, les racines du mal

Exilé en Argentine, cet « antisémite invétéré » cultive avec aplomb sa « haine exterminatrice » contre les Juifs, tout en niant son crime.

Le curseur de l'histoire s'est déplacé des années du nazisme à celles qui ont suivi. En Allemagne, l'heure est à l'examen de ce que fut la justice - ou plutôt de ce qu'elle ne fut pas - dans la première décennie de la République fédérale d'Allemagne. Le roman de Ferdinand von Schirach, petit-fils de Baldur, le chef des jeunesses hitlériennes, L'Affaire Collini (2011), qui narre le vain combat pour amener devant un tribunal un ancien criminel nazi, a connu un succès prodigieux. Deux films de fiction ont tenu le haut de l'affiche en Allemagne et ont rencontré en France un certain public. Le Labyrinthe du silence (2014) raconte la difficile mise en accusation à la fin des a ...

Réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous