François Cheng : «L'esprit raisonne, l'âme résonne»

François Cheng : «L'esprit raisonne, l'âme résonne»

Le poète et académicien d'origine chinoise FRANÇOIS CHENG se considère comme « un rescapé de 88 ans ». Il se taille un grand succès de librairie avec une méditation au titre aussi simple qu'écrasant : De l'âme.

Après des réflexions sur la beauté et d'autres sur la mort, on ne s'étonne pas qu'un esprit tel que celui de François Cheng, plus que jamais au carrefour des cultures occidentale et orientale, ait jugé le moment venu de réfléchir à l'âme. Nourri des traditions poétiques française et chinoise, traducteur de leurs meilleurs représentants dans ses deux langues, il a choisi la forme épistolaire, sept lettres qui convoquent les oeuvres de philosophes ou d'écrivains, pour composer une méditation grave et légère, habitée par la grâce : « L'esprit raisonne, l'âme résonne. »

À propos, comment va votre âme ?

François Cheng. Je dois vous avouer ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous