FUNNY GIRL

FUNNY GIRL

« Novels should be like TV », affirmait Nick Hornby juste avant la parution de Funny Girl, qui, justement, narre la création et la vie d'une série télévisée populaire dans le Londres des Swinging Sixties. Mais l'ambition du romancier britannique n'est pas qu'une histoire de décor : pour lui, un roman qui ressemblerait à de la télévision serait surtout débarrassé de toute contrainte, refuserait tout élitisme. Son Funny Girl remplit ce cahier des charges. Entre pop culture et nostalgie facilement partageable, l'écriture toujours dynamique et enthousiaste de Nick Hornby compose une courte saga aussi captivante qu'un bon programme télé.

Réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous