Godard couché sur le papier

Godard couché sur le papier

Le cinéaste est devenu un personnage très demandé : il est le héros de deux récits, relevant d'une ciné-littérature à la fois tiède et discutable.

Jean-Luc Godard est le héros de deux romans qui viennent de paraître. Et elles croyaient en Jean-Luc Godard, de Chantal Pelletier, raconte cinquante ans de la vie d'Anne, au rythme des amours et des amitiés, des galères et des luttes, des maladies... De 1964 à 2014, de la maison des jeunes à Lyon à Facebook, le cinéaste, ses films et son « entêtement visionnaire » auront été une des rares constances au sein d'une existence bousculée : « Aucun homme, est-il confié, ne lui aura duré aussi longtemps. »

Un an après est le troisième livre qu'Anne Wiazemsky consacre à sa jeunesse, à son expérience cinématographique et à sa relation avec Godard. Celui-ci ne faisait qu'un ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous