La dispute, une tradition française ?

La dispute, une tradition française ?

Voltaire contre Rousseau, Sartre contre Camus, Barthes contre Picard... La dispute entre intellectuels serait-elle une spécialité hexagonale ? Les joutes n'ont pas attendu les nouveaux médias pour être violentes mais elles surestiment toujours leur influence.

Parmi les spécialités françaises, aux côtés du magret de canard ou de l'érotisme, figure la dispute. Entendons ici la dispute entre intellectuels - ces écrivains et artistes, savants et sachants transformés par leur « engagement » en porteurs d'idéologie. Non pas qu'on n'en trouve pas ailleurs, de dispute, mais ailleurs l'écho est supposé en être beaucoup plus limité. C'est, en fait, comme pour le magret ou l'érotisme, une fois de plus une affaire de visibilité : on ne dispose d'aucun instrument fiable permettant de mesurer la qualité intrinsèque d'une cuisine, d'un coït ou d'une dispute ; en revanche, on peut mesurer l'importance que telle ou telle société accorde à ces questions. La pla ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous