LE PAPE, LE KID ET L'IROQUOIS

LE PAPE, LE KID ET L'IROQUOIS

Depuis Le Livre sans nom, l'auteur anonyme s'est bâti un espace bien à lui, entre thriller horrifique, polar, western et jeu vidéo. Ce nouvel épisode repose sur une foule de personnages plus meurtriers les uns que les autres - ainsi Mozart, qui découpe et collectionne les visages de ses victimes. En jeu, le meurtre organisé du pape ; en toile de fond, ce mélange épicé de culture pop (Britney Spears, Grease), classique (Dante, Frankenstein) et de contre-culture (les Hells Angels) qui fait la saveur de cette excellente série B littéraire.

Réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous