Lettre à un jeune écrivain

Lettre à un jeune écrivain

23 juillet 2017

Surtout, souviens-toi du maître mot de tout projet d'écriture : un romancier n'est bon que s'il raconte bien une bonne histoire. Sinon ce sont des histoires à dormir debout. Si tu n'as rien à raconter ou si tu ignores comment t'y prendre, alors consacre-toi à autre chose. Tu économiseras ton temps et celui des lecteurs. Enfin, écrire n'est pas une obligation. Nul ne t'y force.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous