MALA VIDA

MALA VIDA

Ancien journaliste spécialiste de l'Espagne et de l'Amérique latine (Courrier international, Slate.fr) et cofondateur de la revue Alibi dédiée au polar, Marc Fernandez a réuni ses deux obsessions dans son premier roman en solo. Dans cette investigation, au carrefour de l'enquête historique et du romanesque, il investit l'affaire des bébés volés du franquisme, via cinq meurtres a priori sans liens entre eux. En libérant la parole autour de ces enlèvements, le journaliste Diego Martin, assisté de son ami juge et d'une détective privée argentine, déterre une histoire de vengeance.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous