Cabanes imaginaires autour du monde

Image: 

Titre affiché (optionnel): 
L’adolescence et la liberté

Description: 
«Est-ce que vous pensez que la jeune fille de la pauvre maison de tôle entend quelque chose à notre langage? – Si l’âme d’enfant vit toujours en elle et que son imagination n’a pas été bridée par son éducation, elle peut tout à fait nous écouter!»
Image: 

Titre affiché (optionnel): 
L’amour et l’altérité

Description: 
«J’imagine une fille évanescente traversant la nuit, elle apparaît dans les rayons de lune, et le bruissement léger d’un vent nocturne. Son regard transparent me rejoint, son sentiment cultive mes plus secrets espoirs. Douces hallucinations qui me font dépasser ma condition d’homme simple, d’étudiant, asservi à son quotidien. La possibilité d’amour fait son chemin en moi, sans plus tarder.»
Image: 

Titre affiché (optionnel): 
Les trois âges de la femme, et l’enfantement

Description: 
«À Bénarès, le Gange s’écoule de la chevelure de notre dieu Shiva, et nous ouvre les portes du Nirvana. Se plonger dans ses eaux et méditer sur ses rives permet au cycle des réincarnations de prendre fin. Notre héritage spirituel doit garder sa ferveur. Les hommes doivent se prendre en main pour retrouver le respect qu’ils doivent aux femmes, tout comme les eaux polluées du Gange doivent retrouver leur pureté.»
Image: 

Titre affiché (optionnel): 
Le songe d’un rêve qui s’accomplit

Description: 
«Si tu sais où tu veux aller, mets-toi à côté de personnes qui ont réussi, et cherche à comprendre comment elles s’y sont prises. En se mettant dans la peau du personnage accompli, tu y arriveras toi aussi.»
Image: 

Titre affiché (optionnel): 
Boudhakumari Dhakal dans l’arbre sacré

Description: 
«Chuwa est le nom de l’arbre aux deux saisons : celle qui porte les feuilles et celle qui attend leur renaissance. Son caractère sacré lui vient des pierres qu’enserrent ses racines. Par respect, on ne tourne autour de lui qu’en suivant la route du soleil. Chaque jour, je viens lui rendre visite et je le salue. À ses pieds, il y a une petite pierre que nous peignons en orange pour faire plaisir à nos dieux. J’emporte partout avec moi ma prière. Elle accompagne mes pas dans les travaux du jour.»
Image: 

Titre affiché (optionnel): 
La dernière photographie

Description: 
«Si ton karma contient trop de mauvaises actions, tu te réincarnes sur terre pour en subir le poids, c’est ce qui détermine la condition et la caste à laquelle tu appartiens.»