Plume et dynamite

Plume et dynamite

De son Finistère natal aux rédactions parisiennes, Jean Bothorel est un homme aussi inclassable qu'entier, ayant fui toute position installée. Journaliste brillant, essayiste et biographe, plume de Mendès France, il a connu la prison pour avoir rejoint la lutte armée des indépendantistes bretons. Il publie le journal d'un demi-siècle de rencontres.

En 1977, au Matin de Paris, Jean Bothorel domine la salle de rédaction de sa stature. Avec Jean-Paul Kauffmann, il occupe une citadelle défendue par une enceinte de livres. Deux Bretons lettrés, deux épicuriens formés dans des internats catholiques, qui occupent une place à part. Sur leurs tables, Raymond Guérin, Chardonne, James Hadley Chase, John Cheever. En secret, Bothorel est amoureux de Bulle Ogier dans La Salamandre, de Miou Miou dans Les Valseuses, d'Arielle Dombasle dans Pauline à la plage. Avec abnégation, il rédige sans les signer les éditos du Matin, lancé pour amener la gauche au pouvoir. Journaliste, pamphlétaire et biographe, il ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous