La 20e édition du prix Wepler couronne Guillaume Poix

La 20e édition du prix Wepler couronne Guillaume Poix

Le jury a récompensé deux premiers romans cette année : il a décerné son prix à Guillaume Poix pour Les fils conducteurs (éd. Verticales) et salué d’une mention spéciale Gaël Octavia pour La fin de Mame Baby (éd. Gallimard). 

Réuni lundi 13 novembre, le jury du prix Wepler a remis sa récompense à Guillaume Poix pour son premier roman Les fils conducteurs, publié aux éditions Verticales. L’histoire se déroule au Ghana et suit le parcours de trois jeunes garçons, Isaac, Moïse et Jacob, évoluant au cœur de la décharge industrielle d’Agbogbloshie, surnommée « la bosse ». L’auteur porte alors un regard critique sur la face cachée de l’Occident.

Une mention spéciale a été attribuée à Gaël Octavia pour La fin de Mame Baby (éd. Gallimard). La primo-romancière, à travers les destins croisés de quatre femmes, raconte avec finesse les liens qui les unissent.

Fondé en 1988 avec le soutien de la fondation La Poste, la brasserie Wepler, lieu de la cérémonie de remise des prix, et de la librairie des Abesses, le prix Wepler distingue chaque année un auteur contemporain parmi les romans de la rentrée littéraire.

L’an dernier, Stéphane Audeguy remportait le prix pour Histoire du lion personne (éd. Seuil).

Alice Chomy

Photo : Guillaume Poix © Francesca Mantovani/Ed. Gallimard