Gaël Faye remporte le Prix du roman Fnac

Gaël Faye remporte le Prix du roman Fnac

À 34 ans, le petit nouveau des lettres françaises signe un roman remarqué et récompensé en ce début de rentrée, inaugurant le début des prix littéraires. 

 

Face à des auteurs reconnus comme Andreï Makine, Laurent Mauvigner ou encore Luc Lang, le primo-romancier Gaël Faye s’est imposé.
Son Petit Pays (Grasset), déjà célébré dans les médias et défendu ardemment par Alain Mabanckou, est donc le premier roman primé de cette rentrée 2016.  
Gaël Faye, figure montante de la scène rap française, fait une rentrée remarquée en littérature. Gaël Faye est né au Burundi en 1982 d’une mère rwandaise et d’un père français. Il vivait paisiblement avec sa sœur et son père quand éclata la guerre civile qui devait tristement se terminer par le génocide de l’ethnie Tutsis. C’est la fin du rêve, le début d’une violence aveugle jetée comme un voile noir sur un pays à feu et à sang. Un traumatisme originel pour l’écrivain. Lui et sa sœur s’envolent alors pour la France, en janvier 1995.  
Dans Petit pays, Gaël Faye retrace sa propre trajectoire, celle d’un métis franco-rwandais à l’enfance arrachée par la guerre civile mais en deuil d’une vie paisible des premières années, au bord du Tanganyka.  
Après un passage par la City de Londres, Gaël Faye abandonne tout pour se consacrer à l’écriture. Une fougue-fleuve qui lui fait écrire chansons, poèmes, pièces de théâtres et nouvelles. En 2010, il forme le duo Mil Coffee and Sugar avec l’artiste Edgar Sekloka et trois ans plus tard, sort son propre album – Pili Pili sur un Croissant au Beure. Une production tout azimut pour ce touche-à-tout qui mêle les genres. La preuve en musique puisque avant d’être un roman, Petit pays est une chanson éponyme.

Lire l'article d'Alain Mabanckou : L'innocence au temps des machettes

Photo : Gaël Faye ©DR

Découvrez notre numéro Spécial rentré littéraire, en kiosque le 18 août