Quand la BD ne ferme pas les yeux

Quand la BD ne ferme pas les yeux

La bande dessinée offre un éclairage tout particulier sur la Seconde Guerre mondiale et la Shoah : un ouvrage et une exposition ouvrent à ce propos de nombreuses et nouvelles perspectives. Tout le monde connaît le personnage de Mickey, mais peu connaissent les trois petits carnets de Mickey dans le camp de Gurs dessiné par Horst Rosenthal (1915-1942) et destiné aux enfants internés. Certains ont peut-être déjà lu et regardé le récit poignant, au trait précis et réaliste, de David Olère (1902-1985), affecté au Sonderkommando à Auschwitz Birkenau. Mais qui aurait imaginé que le coup de poing monumental donné à Hitler par Captain America avait posé des problèmes à l'Amérique de 19 ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous