Sigmund Freud, Propos d'actualité sur la guerre et sur la mort

Sigmund Freud, Propos d'actualité sur la guerre et sur la mort

À mesure que l'on avance dans ces Propos que Freud rédigea au printemps 1915, il apparaît que, bien que ces écrits aient été provoqués par un contexte, ils n'en visent pas moins une vérité intemporelle. Dans une rhétorique dépouillée de tout jargon, le père de la psychanalyse cherche ce qui amène la civilisation à se perdre dans la guerre, qui semble pourtant son envers. « La société civilisée, qui exige des actions bonnes sans s'occuper de leur arrière-plan pulsionnel, a obtenu d'un grand nombre d'êtres humains qu'ils obéissent à la civilisation sans que leur nature participe à cette obéissance. » Ce hiatus fondamental, Freud l'examinera d'encore plus près en 1929 avec Malai ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous