À la une
Altercation entre une militaire israélienne et une militante palestinienne

Les urnes viennent de parler dans l'État hébreu. Le Magazine est allé à la rencontre des écrivains israéliens à la veille de ce suffrage.

Actualités
  • Peu connu en France, Tomas Tranströmer, prix Nobel de littérature en 2011, est l’un des plus grands poètes suédois traduits dans le monde. Il est décédé jeudi 26 mars d'une attaque cérébrale à l'âge de 83 ans.

     

  • Michel Leiris

    Michel Leiris (1901-1990) a toujours cultivé la discrétion. Absent du paysage médiatique, il a pourtant marqué l’histoire de ses disciplines de prédilection : la littérature, l’ethnographie et l’écriture d’art. L’auteur de L’Âge d’homme fut aussi un pionnier de l’autofiction. Une vaste exposition donne à voir son musée imaginaire. Dossier coordonné par Aliette Armel

  • Fred Vargas

    Fred Vargas a changé d'éditeur mais pas de braquet : dans son nouveau roman, elle parvient à entrelacer les plus sombres heures de la Révolution et une funeste équipée contemporaine en Islande.

  • Goethe en Allemagne, Dante en Italie, Shakespeare en Grande-Bretagne... En France, en revanche, une figure unique ne s'impose pas aussi naturellement pour incarner l'écrivain national.

  • L'édito de Pierre Assouline. Louons maintenant les Anglais de se poser parfois des questions que nul autre n'oserait se poser. Celle-ci par exemple dont seuls les plus méticuleux historiens de la littérature prendront un jour la juste mesure : «Un biographe peut-il appeler son héros par son prénom?» Vertigineux. Il y a là un abîme de réflexion. Tant et si bien que le quotidien The Guardian s'en est récemment ému en lui consacrant une enquête.

  • Dans un article sur le site l'Express-Lire, la journaliste Delphine Peras révèle qu'Éric Reinhardt, l'auteur de L'Amour et les forêts (Gallimard), est mis en cause par une connaissance pour contrefaçon et atteinte à la vie privée.

  • Ana Paula Maia

    L'édition 2015 du Salon du livre est placée sous le signe du titan sud-américain, dont 48 auteurs incarneront la variété littéraire.

  • Place de l'Indépendance, à Kiev en Ukraine, 22 février

    Idées. À la ferveur démocratique pro-Maïdan et anti-Poutine qui s’était emparée de l’Occident il y a un an, lorsque l’Ukraine se libérait du régime corrompu, affilié à Moscou, de Ianoukovitch, avait succédé une certaine réserve de l’opinion publique européenne face à la tournure des évènements. Après l’ivresse de la révolution, le scepticisme s’installait, alimenté par les sirènes des pro-Poutine européens de tous bords. Après tout, la Crimée comme le Donbass étaient à majorité russophone ; si ces régions voulaient rejoindre la Russie, pourquoi les en empêcher ?

  • L’écrivain britannique Terry Pratchett est mort jeudi 12 mars à l’âge de 66 ans. Il avait annoncé en 2007 souffrir d’une forme rare de la maladie d’Alzheimer. 

  • Inhumé hier, l’écrivain turc d'origine kurde, était surnommé «le grand maître». Plusieurs fois nominé pour le prix Nobel, il est mort à 92 ans, samedi 28 février.

  • L’attaque de Charlie Hebdo a décidément de surprenants effets : le Traité sur la tolérance de Voltaire bat depuis tous les records de vente. L’œuvre philosophique de l’écrivain était pourtant mise au placard, sinon brocardée en France. Tout cela ne va pas sans malentendus, hier comme aujourd’hui.

  • C'est tout de même un sacré paradoxe : la France, qui passe pour la plus littéraire des nations européennes, n'a pas de Grand Écrivain National - dans cet ordre et avec force majuscules.

  • En kiosque. Où en est aujourd’hui la vie intellectuelle en France? Est-elle aussi poussive, terne, que certains l’assurent? Ou bien recèle-t-elle une richesse cachée qui, pour des raisons à déterminer, n’arrive pas à «passer», comme l’on dit, dans le «grand public»? Un état des lieux de la pensée française (ou francophone) contemporaine, suivi d’une liste de trente nouveaux noms et visages à suivre. Dossier coordonné par Patrice Bollon

  • Arnaldur Indridason

    Arnaldur Indridason est l'un des chefs de file du polar scandinave, et l'écrivain islandais le plus lu au monde. L'Islande… Avec lui, on n'en sort pas. Son œuvre, à laquelle la France fait à chaque fois un très bon accueil, ramène sans cesse le lecteur dans cette petite île glaciale et peu peuplée. Récemment, il a délaissé son héros favori, le commissaire Erlendur, pour écrire un roman historique, puis un polar dans lequel ce dernier apparaît peu. Une nouvelle voie ? Courtois, massif, pesant ses mots, s'exprimant en islandais, Arnaldur Indridason évoque ses rapports avec son île aujourd'hui ruinée et le héros qu'il lui a donné : ce policier très décalé et plutôt dépressif que l'on retrouve dans Les Nuits de Reykjavík (éd. Métailié).