À la une

L’écrivain et journaliste Pierre Assouline, conseiller de la rédaction du Magazine Littéraire, sera demain (vendredi 3 juillet), l’invité de la matinale culturelle de France Musique animée par Vincent Josse, de 8 heures à 10 heures. 

Actualités
  • Des grands récits eschatologiques au roman d'anticipation, la fin du monde est une thématique réactivée aujourd'hui par l'enjeu écologique. D'Eugène Huzar à Jules Verne, de Cormac McCarthy à Lars von Trier, découvrez ce que l'humanité projette et fantasme de sa propre fin. Dossier coordonné par Hervé Aubron et Alexandre Gefen

  • La chronique par Maurice Szafran. Nous le savions déjà, mais littérature et cinéma ne sont pas forcément faits pour s'entendre. Il peut y avoir incompatibilité, incompréhension, incommunicabilité. Ainsi s'était-on trop vite réjoui que la star de Hollywood Natalie Portman ait choisi pour sa première mise en scène (présentée au dernier festival de Cannes) d'adapter le roman autobiographique du célèbre écrivain israélien Amos Oz, Une histoire d'amour et de ténèbres. Nous étions d'autant plus sereins qu'israélienne elle-même, Natalie Portman allait nous raconter en images une partie de son histoire, de ses racines, de ce rapport ambigu que tout citoyen israélien entretient avec «son» État. Raté. Film raté. Mise en scène ratée. Narration ratée. Ratage sur toute la ligne et cruauté terrible du ratage sur grand écran.

  • L'éditorial par Pierre Assouline. Il y a des livres que l'on ne sait où ranger. Échappant à la tyrannie des genres, inclassables au propre comme au figuré, ils résistent et demeurent au seuil de notre bibliothèque en attendant qu'une géniale intuition les assigne à un rayon, jusqu'au prochain déménagement. Le philosophe Walter Benjamin a évoqué ses affres de lecteur compulsif dans Je déballe ma bibliothèque, recueil où il médite sur sa pratique de la collection de livres. J'espérais y trouver une solution à mon problème : où ranger Ancien malade des hôpitaux de Paris de Daniel Pennac ?

  • Critique. Une femme marche seule sur les chemins de randonnées où «une lumière noire éclabousse les feuilles». Ses journées sont rythmées par la recherche d’un sentier à suivre, d’un café pour se réchauffer, d’un abri pour la nuit où elle jettera sa couverture de survie.

  • À compter du 1er juillet, les auteurs autoédités publiés sur la plateforme Kindle Direct Publishing seront payés à la page lue.

  • L'écrivain fut pilote de chasse durant la guerre de Corée : une expérience fondatrice qu'il raconta dans son tout premier livre, paru en 1956 et seulement traduit aujourd'hui.

  • Né en 1925 à New York, l'écrivain fut dans un premier temps pilote de chasse. Il abandonna l'armée pour l'écriture. Il a signé depuis plusieurs chefs-d'œuvres dont Un bonheur parfait. Il est mort vendredi 19 juin à l'âge de 90 ans. Découvrez ici notre dernier entretien avec James Salter en septembre 2014.

  • Les éditions des Saints Pères viennent de publier le bon à tirer des Fleurs du mal, c’est-à-dire les épreuves corrigées par Baudelaire en personne. Un texte inédit qui met en perspective les méthodes de travail du poète.

  • Des planches originales de bandes dessinées - avec des dessins de Gotlib, Manara, Franquin et Moebius - se sont envolées en deux jours lors d'une vente aux enchères de la maison Millon & Associés pour une somme totale de 630000 euros.

  • Le réalisateur, scénariste et écrivain Jean Vautrin – de son vrai nom Jean Herman – est décédé mardi 16 juin à l’âge de 82 ans, près de Bordeaux.

  • Les candidats au bac des séries générales et technologiques planchent depuis 8 heures ce matin sur l’épreuve de philosophie. Ils doivent répondre en quatre heures aux questions traitant de la morale, de la conscience, de l’art ou de la politique: «Respecter tout être vivant, est-ce un devoir moral ?» (série L), «Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?» (série L), «Une œuvre d'art a-t-elle toujours un sens?» (série S) «La politique échappe-t-elle à l'exigence de vérité ?» (série S), «La conscience de l’individu n’est-elle que le reflet de la société à laquelle il appartient ?» (série ES), «L’artiste donne-t-il quelque chose à comprendre ?» (série ES). Les lycéens peuvent également commenter des extraits de De la démocratie en Amérique de Tocqueville, du Traité théologico-politique de Spinoza et De la divination de Cicéron.

  • La Chine du XXe siècle tenait le monde de Joyce pour « choquant, petit, obscur, laid, confus et emblématique de la décadence de la bourgeoisie moderne ». Avec des publications et des adaptations théâtrales en hommage à l'auteur d'Ulysse, la Chine du XXIe siècle montre un intérêt croissant pour l'écrivain irlandais.

  • L’écrivain cubain Leonardo Padura a reçu le prix Princesse des Asturies des lettres, l’un des plus prestigieux prix littéraire espagnol, créé en 1981, qui consacre des auteurs hispanophones (Mario Vargas Llosa, Carlos Fuentes, Antonio Munoz Molina) ou d’ailleurs (Philip Roth et Günter Grass).

  • Critique. Si, tombant dans une librairie sur Ma mère et moi de Brahim Metiba, vous passez votre chemin sous prétexte que, pensez-vous, après Marcel Proust, Fernando Pessoa quand il se fait Bernardo Soares, Georges Bataille ou même Hervé Bazin, quiconque cherche à écrire sur les liens entre une mère et un fils s’expose, dans le meilleur des cas, au ridicule, vous avez tout à fait tort.